Soupçons de manipulation de lycéens par le ministère, la FCPE réagit

La FCPE Publie un communiqué de presse ce 21 novembre 2020 sur des soupçons de manipulation de lycéens par le ministère de l'Education nationale.

C'est avec stupeur que la FCPE a pris connaissance de faits graves s'ils étaient avérés, rapportés par le journal Libération, et qui concernent les liens qui existeraient entre le ministère de l'Education nationale et le syndicat Avenir lycéen. Fidèle à ses principes, la FCPE rappelle qu'elle est attachée à la présomption d'innocence et laisse le soin aux diverses enquêtes et à la justice de faire toute la lumière sur ces accusations.
Nous tenons toutefois à rappeler qu'en notre qualité de parents d'élèves nous serons toujours attentifs à protéger nos enfants de toute manipulation. En tant qu'adultes, nous avons un devoir d'exemplarité. Si nous portons un regard bienveillant sur les activités militantes de nos enfants et leurs capacités d'autonomie, nous restons à leurs côtés pour qu'ils puissent en toute circonstance bénéficier d'un accompagnement sain, juste et honnête, à l'abri de toute tentative d'influence ou mainmise des institutions.