Parcoursup : la deuxième phase commence le 20 janvier 2021

Dès le 20 janvier 2021, place à la deuxième phase de Parcoursup ! Après avoir complété leur dossier d’inscription sur Parcoursup, les candidats auront jusqu’au 11 mars 2021 23h59 (heure de Paris pour formuler 10 vœux d’accès à des formations postbac (avec possibilité de sous-vœux selon les formations) et jusqu’à 10 vœux supplémentaires pour des formations en apprentissage.

Ouverte depuis le 21 décembre 2020, la plateforme Parcoursup permet de rechercher des formations disponibles en 2021 via son moteur de recherche. Pour chacune d’entre elles, le candidat est informé du programme de la formation, des connaissances et compétences attendues, des critères généraux d’examen des vœux ainsi que, pour certaines d’entre elles, les parcours disciplinaires au lycée recommandés pour y candidater.

Les candidats auront jusqu’au 8 avril 2021 23h59 (heure de Paris) pour confirmer chaque vœu en finalisant le dossier de candidature associé. Il est impossible de confirmer un vœu si le dossier est incomplet.

Petit rappel de ce qu’il faut savoir, en cette période particulière de pandémie.

De quels éléments disposent les formations qui examineront vos vœux ?

Ce que vous devez renseigner directement dans votre espace candidat :

-        Les informations concernant votre profil et votre scolarité

-        Vos activités et centres d’intérêt (rubrique facultative) : expériences personnelles ou professionnelles, compétences extrascolaires…

-        Le projet de formation motivé que vous aurez rédigé en 1500 caractères maximum pour expliquer d’où vient votre intérêt pour cette formation ainsi que vos atouts pour y réussir (qualité, compétences...)

-        Vos vœux pour des licences de droit ou de sciences ne sont examinés que si vous avez renseigné un questionnaire d'auto-évaluation dont le lien vous sera communiqué via Parcoursup. A noter, le résultat de cette auto-évaluation ne sera pas connu des formations concernées qui examineront votre candidature.

-        Chaque formation peut demander les pièces complémentaires qu'elle estime nécessaires à l'examen de votre candidature.

Ce que votre lycée et le Rectorat communiqueront directement à Parcoursup :

-        Vos bulletins scolaires et vos notes des épreuves du baccalauréat que vous aurez déjà passées. Il est important que vous vérifiiez ces notes pré-renseignées et à signaliez les éventuelles erreurs.

-        La fiche Avenir éditée à l’issue du 2e conseil de classe de l’année de terminale qui aura examiné chacun de vos vœux. Vous ne pourrez pas en prendre connaissance avant le 27 mai 2021. Elle contient vos notes et appréciations ainsi que votre positionnement dans la classe pour chaque discipline, l’avis du conseil de classe sur ce vœu, des éléments d’appréciation de vos connaissances transversales (méthodes de travail, autonomie, investissement dans la scolarité…). Elle comprend aussi l’avis du chef d’établissement sur votre vœu d’orientation.

Quelles sont les notes leur seront transmises ?

Pour l’année de première :

-        Bulletins scolaires,

-        A cause de la crise sanitaire, la note de l’épreuve anticipée de français est remplacée par la moyenne par la moyenne des bulletins scolaires.

-        A cause de la crise sanitaire, les notes des évaluations communes de fin de 1ere générale et technologique qui n’ont pas pu avoir lieu sont remplacées par les moyennes des bulletins scolaires.

Pour l’année de terminale :

-        Bulletins scolaires du 1e et 2e trimestre,

-        Notes des épreuves finales des deux enseignements de spécialité suivis en classe de terminale (pour les lycéens généraux et technologiques).

Qui contacter pour être aidé tout au long de la procédure ?

-        Au lycée, les enseignants et psychologues de l’Education nationale

-        Le Centre d’Information et d’Orientation (CIO)

-        Parcoursup : messagerie contact depuis votre dossier candidat ou numéro vert 0 800 400 070

La FCPE continue de se mobiliser pour :

-        Un véritable accompagnement des élèves dans la construction de leur projet d’orientation ;

-        La refonte de la fiche Avenir dont le contenu ne permet pas une évaluation pertinente et équitable de toutes les candidatures ;

-        La suppression du projet de formation motivé et de la mention du lycée d’origine, outils de sélection discriminatoires ;

-        Un fonctionnement homogène et transparent des commissions d’évaluation des vœux ;

-        Une politique d’ouverture sociale effective : les quotas boursiers introduits dans Parcoursup ne sont pas suffisants pour garantir l’accès des boursiers aux formations en tension ;

-        La fin de la sélection à l’entrée des universités ;

-        Un investissement conséquent dans l’enseignement supérieur pour permettre à tous ceux qui le souhaitent d’y accéder, d’y étudier dans de bonnes conditions et d’y réussir.