Les aides à la scolarité : comment s’y retrouver ?

Pas toujours connues, les aides à la scolarité sont multiples. Aux côtés des dispositifs nationaux, certaines aides peuvent différer d’un département à l’autre et d’une région à l’autre.
Coup de projecteur sur tout ce qui existe pour aider les familles et qu’inégalités sociales ne se transforment pas en inégalités scolaires !

Allocation de rentrée scolaire (ARS)
L’allocation de rentrée scolaire aide les familles à assumer le coût de la rentrée pour leurs enfants âgés de 6 à 18 ans qu’ils soient écoliers, étudiants ou apprentis.
Son attribution est déterminée selon les revenus des familles et le nombre d'enfants à charge. Pour 1 enfant à charge, le plafond est fixé à 24 453 euros (revenus 2016), pour 3 enfants, le plafond est fixé à 35 739.
Pour 2018, le montant de l’allocation pour les enfants âgés de 6 à 10 ans s’élève à 367,73 €
Pour les enfants âgés de 11 à 14 ans : 388,02 €
Pour les 15-18 ans : 401,47 €
Conditions : être déclaré à la CAF ou la MSA (Mutuelle sociale agricole).
Plus d’informations sur le site de la CAF.


 
Bourse des collèges
Les bourses nationales de collège sont destinées à favoriser la scolarité des élèves et permettre aux familles, dont les ressources ont été reconnues insuffisantes, d'assumer la scolarité de leur enfant.
La bourse est attribuée selon les revenus et le nombre d'enfants à charge.
Elle est calculée selon trois taux : 105 €, 288 €, 453 € (montant annuel versé en trois fois).
Désormais la demande de bourses se fait uniquement en ligne avec une adresse mail.
Se connecter au portail en ligne Scolarité-Services.
Date limite : 18 octobre 2018.
Si vous rencontrez des difficulté à faire votre demande de bourses en ligne, n’hésitez pas à en informer le secrétariat de l’établissement. Vous pouvez également demander l’appui de l’association de parents d’élèves locale.

Bourse des lycées
Les bourses nationales d'études du second degré de lycée sont destinées à favoriser la scolarité des élèves qui suivent des enseignements généraux, technologiques ou professionnels et permettre aux familles, dont les ressources ont été reconnues insuffisantes, d'assumer la scolarité de leur enfant.
Elle dépend des revenus et du nombre d'enfants à charge.
Son montant : entre 435 € et 921 €.
Formulaire à télécharger et à remplir puis à remettre au secrétariat de l’établissement.
La campagne de dépôt des demandes de bourse pour 2018-2019 s’est achevée le mardi 20 juin 2018.
 
Fonds sociaux collégiens et lycéens  
Ce fonds est destiné à faire face rapidement à des situations difficiles que peuvent connaître des familles de collégiens ou de lycéens pour assumer les dépenses de scolarité et de vie scolaire. Cette aide exceptionnelle peut prendre la forme d'une aide financière directe ou de prestations en nature.
Cette aide doit permettre :
- d'assurer une scolarité sereine et sans rupture de l'élève en contribuant aux dépenses de vêtements de travail, de matériels professionnels ou de sport, de manuels (pour les lycées) et de fournitures scolaires ;
- d'éviter toute forme d'exclusion notamment pour les dépenses relatives aux transports et sorties scolaires ;
- de satisfaire les besoins élémentaires et essentiels de l'élève, notamment en termes de soins bucco-dentaires, d'achat de lunettes, d'appareils auditifs ou dentaires.
Cette liste de dépenses de scolarité et de vie scolaire n'est pas limitative.
La décision d'attribution de l'aide relève du chef d'établissement après avis de la commission, présidée par lui et constituée par des membres de la communauté éducative, des délégués d'élèves et de parents d'élèves quand l'élève est scolarisé dans un collège public. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’assistante sociale de l’établissement scolaire où est scolarisé votre enfant.
 
Prime d’internat
La prime à l'internat d'un montant forfaitaire annuel de 258 euros pour l’année scolaire 2018-2019 est strictement liée au statut d'élève boursier. Elle est versée en trois fois en même temps que la bourse. Les familles n'ont pas de dossier spécifique à remplir.

Prime d'équipement
D'un montant de 341,71 euros, elle est versée en une seule fois avec le premier trimestre de la bourse aux élèves de première année de certaines spécialités de CAP, de bac professionnel, de bac technologique ou de brevet de technicien. Cette prime est attribuée automatiquement en fonction de la spécialité de formation.


L’allocation d'éducation de l’enfant  handicapé (AEEH)

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé vous aide dans l’éducation et les soins à apporter à votre enfant handicapé. Elle remplace l’Aes (Allocation d’éducation spéciale).
Elle est destinée aux enfants en situation de handicap de moins de 20 ans présentant un taux d'incapacité d'au moins 80 % ou une incapacité comprise entre 50% et 79%, s'il fréquente un établissement spécialisé ou si son état exige le recours à un service d'éducation spéciale ou de soins à domicile. S’il n’est pas en internat avec prise en charge intégrale des frais de séjour par l’Assurance maladie, l’État ou l’aide sociale.
Cette aide n’est pas soumise à conditions de ressources.
Montant : 131,81 €. Un complément peut être accordé par la CDAPH qui varie en fonction de plusieurs facteurs : votre éventuelle cessation d’activité professionnelle (totale ou partielle) et/ou l’embauche ou non d’une tierce personne rémunérée et/ou le montant des dépenses engagées du fait de l’état de santé de votre enfant. Une majoration pour parent isolé peut être accordée, si le parent assume seul la charge de son enfant. Pour en savoir plus : s'adresser à la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de votre lieu de résidence.


La bourse pour les 16-18 ans qui reprennent leurs études
Depuis 2016, les jeunes de 16 à 18 ans qui ont abandonné leur formation et reprennent des études à finalité professionnelle peuvent bénéficier d'une prime de reprise d'études, complément de la bourse de lycée.
Cette prime peut être attribuée aux jeunes qui :
•    reprennent leurs études après une interruption de scolarité d'au moins cinq mois
•    ont droit à une bourse nationale de lycée au moment de leur reprise d'études
Cette prime, d'un montant de 600 euros, s'ajoute à la bourse de lycée. Au total, le montant annuel versé est au moins de 1000 euros par an.
Elle est versée en trois fois, en même temps que la bourse.
Une démarche en trois temps :
1 - S'inscrire dans un lycée pour reprendre une formation ;
2 - Se renseigner sur le droit à bourse auprès du secrétariat de l'établissement d'accueil ;
3 - Faire sa demande de bourse.
 
La bourse au mérite

C'est un dispositif destiné à compléter l'attribution d'une bourse de lycée. Les élèves boursiers ayant obtenu une mention Bien ou Très bien au diplôme national du brevet se voient attribuer automatiquement la bourse au mérite.
Ce complément est versé pendant toute la scolarité jusqu'à la fin du cycle conduisant au baccalauréat afin de les aider dans la poursuite de leurs études.
Depuis l’année scolaire 2016-2017, le montant annuel de la bourse au mérite, complément de la bourse de lycée, varie en fonction de l’échelon de la bourse, de 402 euros (1er échelon) à 1 002 euros (6e échelon). La bourse au mérite est versée en trois fois en même temps que la bourse de lycée.
 
Aides des collectivités territoriales  
Des communes, départements et régions accordent des aides aux écoliers des bourses aux élèves et aux étudiants. Renseignez-vous au niveau de votre commune, de votre département ou de votre région.