FacebookTwitterFeed

Imprimer Initialiser la taille du texte Agrandir la taille du texte

Les rythmes scolaires

  • Dernière mise à jour vendredi 26 septembre 2014
  • Catégorisé dans : Nos campagnes

Retrouvez ci-dessous notre vrai / faux spécial réforme des rythmes scolaires.

 

Dans certaines communes, les nouvelles activités périscolaires ne sont pas gratuites.

VRAI – La gratuité n'est pas inscrite dans la réglementation actuelle. La FCPE demande à ce qu'elle le soit. Actuellement, pour mettre en place les nouvelles activités périscolaires, les communes touchent une aide de l'Etat, ainsi qu'une aide de la CAF, sous certaines conditions. Le choix ou non de la gratuité des activités périscolaires relève souvent pour les communes d'une volonté politique, mais, de fait, sans la pérennisation des aides financières, ce choix sera rendu encore plus difficile pour certaines d'entre elles.

C'est d'ailleurs pourquoi la FCPE lance une pétition « Un financement pérenne pour trouver le bon rythme pour tous les enfants ! ». Vous pouvez la signer en ligne sur le site de la FCPE nationale.

 

La mise en place de la réforme des rythmes demande un réel effort à certaines communes.

VRAI - La mise en œuvre de cette réforme a représenté un véritable effort pour les communes. L'effort financier octroyé par l'État en abondant un fonds d'amorçage, ainsi qu'une aide spécifique des CAF avait d'ailleurs pour objectif d'encourager à proposer le meilleur pour les enfants. Ils sont aujourd'hui nombreux à bénéficier de ces activités éducatives. Pour autant, sans le fonds d'amorçage, certaines communes risquent de se trouver en difficulté pour financer les temps d'activités périscolaires. C'est d'ailleurs pourquoi la FCPE lance une pétition « Un financement pérenne pour trouver le bon rythme pour tous les enfants ! ». Vous pouvez la signer en ligne sur le site de la FCPE nationale.

 

Libérer le vendredi après-midi est une bonne idée.

FAUX – Cette organisation ne va pas dans le sens de l'intérêt de l'enfant. Libérer le vendredi après-midi sans avoir classe le samedi matin est une erreur car plus la coupure du week-end est longue, plus la reprise des apprentissages scolaires est difficile. De plus, cette configuration ne permet plus d'alléger les autres jours de la semaine qui, de fait, vont rester aussi chargés.

 

Les rythmes scolaires, cela concerne uniquement le premier degré.

FAUX - La FCPE et l'UNL (Union nationale lycéenne) réclament une réforme des rythmes scolaires dans le secondaire. Il est en effet indispensable de respecter un maximum de 6 heures de cours par jour en collège et en lycée, de garantir à tous une pause d'une heure et demi minimum durant la pause de midi et un total de 35 heures par semaine TTC (tous travaux compris).

 

Les grandes vacances ne sont-elles pas trop longues ? Ne faudrait-il pas revoir l'ensemble du calendrier scolaire sur l'année ?

VRAI – Il est nécessaire de penser à une organisation annuelle plus pertinente. Si nous voulons permettre aux élèves d'avoir des journées moins lourdes, pour leur donner les moyens de réussir, nous devons opérer une réorganisation du calendrier annuel. D'autant plus que nombre d'études mettent en évidence le facteur inégalitaire de la longue durée des vacances d'été : 3 millions d'enfants ne partent pas en vacances et la durée moyenne des congés d'été des Français est de deux à trois semaines... Enfin, la trop longue rupture du temps scolaire nuit à la continuité des apprentissages des enfants.

 

La pause de midi est un moment important pour l'enfant.

VRAI – La pause de midi, ou pause méridienne, est un véritable temps éducatif, où les bonnes habitudes alimentaires se prennent dès le plus jeune âge. Il faut pour cela que l'enfant soit accompagné par du personnel formé, dans des locaux calmes et bien conçus, avec le souci de la qualité alimentaire. C'est aussi un moment de faible vigilance. C'est pourquoi la FCPE exige une pause méridienne de 90 minutes minimum autant dans le primaire que dans le secondaire ! Penser une organisation des emplois du temps des élèves avec une pause méridienne allongée est le meilleur pour les enfants !

 

Avec la réforme des rythmes, le temps de l'enfant ne sera pas allégé, bien au contraire !

FAUX – De fait, certains enfants faisaient déjà des activités extrascolaires le soir ou le mercredi, qui n'étaient pas comptabilisées dans le temps hebdomadaire de l'enfant. Avec la réforme, des activités sont proposées pendant la journée et à tous les enfants. L'accès pour tous les élèves aux activités artistiques, culturelles et sportives marque la véritable démocratisation de ces pratiques. Par ailleurs, une journée moins chargée en apprentissages scolaires est une journée moins lourde et moins stressante. Et c'est bien l'objectif de la réforme des rythmes scolaires, mieux étaler les apprentissages scolaires dans le temps.

 

L'enfant apprend mieux le matin.

VRAI – Jusqu'à midi, l'attention de l'enfant augmente. Pour favoriser la réussite des élèves, les matinées doivent être réservées aux apprentissages scolaires (5 matins par semaine). Les heures de classe restantes sont à répartir les après-midi, le plus loin possible des repas.

 

Les enfants ne pourront plus faire d'activités extrascolaires le mercredi.

FAUX - Le souci de la FCPE est celui de l'emploi du temps de tous les enfants. Même s'il faut évidemment faire des compromis pour concilier les obligations familiales et professionnelles avec le respect des rythmes des enfants, c'est plutôt à la société de s'adapter aux besoins des enfants et non à eux de s'adapter à l'organisation de la société, surtout quand celle-ci s'est faite au jour le jour, sans réflexion réelle, en particulier sans réflexion sur les différents temps de l'enfant. Par ailleurs, rien n'empêche le report au samedi matin des activités extrascolaires du mercredi matin. Une majorité des parents étant disponibles, cela pourrait même permettre à un plus grand nombre d'enfants d'en bénéficier, questions financières mises à part.

 

Les enfants réussissent tout aussi bien avec la semaine de quatre jours.

FAUX – La semaine de quatre jours perturbe davantage les enfants, car ils subissent deux coupures dans leur rythme de vie et d'apprentissage : le jeudi matin reproduisant le même scénario que celui du lundi. Ils ont alors à deux reprises du mal à se réapproprier des comportements d'apprentissage. En outre, l'organisation sur quatre jours impose aux enfants six heures de classe par jour afin d'atteindre les heures hebdomadaires légales. Cette longueur excessive des journées perturbe encore plus les apprentissages pour des enfants de moins de huit ans et en particulier pour ceux qui sont les plus fragiles.

 

Il n'y a pas que les rythmes scolaires, le sommeil est tout aussi important.

VRAI – Le sommeil doit être régulier, avec des horaires de coucher les plus fixes possibles pour ne pas créer de décalage dans l'horloge biologique de l'enfant et en limitant le temps passé devant les écrans (télévision, téléphones portables, ordinateurs, consoles de jeux...). De nombreux enfants sont fatigués, non pas à cause de la réforme des rythmes, mais bien parce qu'ils ont un manque de sommeil.

 

La coupure du mercredi est indispensable pour le repos des enfants.

FAUX - La coupure du milieu de semaine a été mise en place pour permettre aux enfants de suivre une instruction religieuse et non pas parce qu'une journée d'interruption du travail scolaire en milieu de semaine s'imposait pédagogiquement. Initialement le jeudi, cette interruption est passée au mercredi en 1972. Par ailleurs, avec cinq jours d'école consécutifs, comme c'est le cas dans la plupart des pays occidentaux, les enfants se couchent à des heures régulières et sont moins fatigués.


Fotolia 35809893 M

 

 

Campagne FCPE "Pour une école qui vit à mon rythme" : des ressources à votre disposition

Nous mettons à votre disposition un kit militant sur les rythmes scolaires. Ces documents peuvent être imprimés et diffusés :

- Affiche couleur (haute définition - selon votre connexion, le chargement peut être long) ;

- Affiche noir et blanc (haute définition - selon votre connexion, le chargement peut être long) ;

- Tract couleur (haute définition - selon votre connexion, le chargement peut être long) ;

- Tract noir et blanc (haute définition - selon votre connexion, le chargement peut être long) ;

- Bannière : "Pour une école qui vit à mon rythme !"

 

Retrouvez la retransmission de notre grande soirée débat du mercredi 9 octobre 2013 durant laquelle les internautes ont pu poser leurs questions à nos intervenants.

Avec :

- Paul Raoult, président national de la FCPE,

- Jean Crespin, maire de Gençay (1.800 habitants – Vienne),

- Luc Belot, député de Maine-et-Loire,

- Patrice Bride, rédacteur en chef des Cahiers pédagogiques,

- Pierre-Alain Roiron, maire de Langeais (Indre-et-Loire), vice-président de l'Association des Maires des Petites Villes de France (APVF).

 Fotolia 20448844 S

Exemples de projets éducatifs de territoire

Archettes

Frontignan

Monteux

Saint-Amé

 

Paul Raoult, invité de Ça vous regarde, le 9 octobre sur LCP .

Voir la tribune de Paul Raoult parue dans Libération du 7 octobre 2013.

 

Notre analyse 

Déclaration liminaire de la FCPE au Conseil supérieur de l'éducation du 5 mai 2014.

Une réforme des rythmes scolaires pour le bien-être des enfants - plaquette de deux pages en couleur présentant les principales revendications de la FCPE.

Rythmes des enfants et articulation des temps : prendre en compte la globalité des temps de l'enfant, contribution de la FCPE dans le cadre de la concertation sur la refondation de l'Ecole, juillet-septembre 2012.

Adapter l'Ecole aux rythmes des enfants et des jeunes - extrait des 12 exigences de la FCPE - mars 2012.

Fotolia 32393846 MRythmes des enfants et articulation des temps : Prendre en compte la globalité des temps de l'enfant - Contribution de la FCPE remise au Comité de pilotage de la conférence nationale sur les rythmes scolaires - octobre 2010.

Argumentaire de la FCPE en faveur de la semaine de quatre jours et demi - février 2009

L'analyse de la FCPE sur l'organisation de la semaine scolaire - janvier 2009

Le pic de vigilance chez l'enfant de 10-11 ans (document INSERM)

Nos communiqués de presse

La FCPE garde le cap pour la réforme des rythmes scolaires, 5 mai 2014.

Rythmes scolaires : ni report, ni retrait ne sont possibles, 25 avril 2014

Deux minutes pour défaire deux ans de travail ? 8 avril 2014

Réforme des rythmes scolaires : la FCPE appelle à sortir de la posture dans l'intérêt des enfants ! 10 mars 2014

La FCPE invite les maires à relever le défi de la réforme, 19 novembre 2013

Quand les discours partisans évincent le bien-être de l'enfant, 2 octobre 2013

Fotolia 5123239 SIl est grand temps de modifier les rythmes de travail de plus de douze millions d'élèves ! 20 septembre 2013

Il faut raccourcir les vacances d'été d'une à deux semaines ! 21 juin 2013

La réforme des rythmes scolaires ne doit pas être une occasion d'aggraver la loi Debré ! 29 mai 2013

Lycée, collège, au-delà de la polémique sur les vacances d'été, la nécessité d'avancer sur la question des rythmes, 2 avril 2013

2013 ne leur fait pas peur ! 22 février 2013

Communiqué de la FCPE Paris sur l'application de la réforme des rythmes scolaires à Paris dès 2013, suite au CDEN du 28 février 2013

Rythmes scolaires : la FCPE n'acceptera pas un nouveau détournement d'argent public vers les écoles privées, 21 février 2013

Repenser maintenant le temps et l'espace des collégiens et des lycéens, 16 février 2013

Clap de fin pour la semaine de quatre jours, 31 janvier 2013

Réforme des rythmes : dès la rentrée 2013 à Paris comme dans le Lot et Garonne ! 22 janvier 2013

Décret sur les rythmes scolaires : la FCPE s'abstient en Conseil supérieur de l'éducation, 9 janvier 2013

 

 

Les textes officiels

Autorisation d'expérimentations relatives à l'organisation des rythmes scolaires dans les écoles maternelles et élémentaires, Décret n° 2014-457 du 7 mai 2014

Modalités de mise en œuvre des expérimentations relatives à l'organisation des rythmes scolaires dans les écoles maternelles et élémentaires prévues par le décret n° 2014-457 du 7 mai 2014, Circulaire n° 2014 063 du 9 mai 2014

Organisation du temps scolaire, Décret n° 2013-77 du 24 janvier 2013

Organisation du temps scolaire dans le premier degré et des activités pédagogiques complémentaires, Circulaire n° 2013-017 du 6 février 2013

 

Articles scientifiques 

L'organisation et l'utilisation du temps scolaire à l'école primaire : enjeux et effets sur les élèves , par Bruno Suchaut.

Rythmes biologiques et espaces chez l'enfant. Ontogénèse et régulations , par Hubert Montagner.

Suppression du samedi matin : pour qui et pour faire quoi ? par François Testu.
 
Présentation sommaire de propositions sur l'aménagement du temps scolaire à l'école primaire à partir des données de la chronobiologie et de la chronopsychologie , par Hubert Montagner.
 
Samedi sans école : treize millions d'heures perdues , par "Le club par l'Ecole".
 
Fotolia 17469158 MLes rythmicités psychologiques de l'enfant , par François Testu.
 
L'aménagement du temps des écoliers , par Guy Vermeil.
 
Temps scolaire, économie et société , par Jacques George.

 

Autres ressources

Le site dédié aux rythmes de la FCPE du Var

Aménagement du temps scolaire et santé de l'enfant, Yvan Touitou, Pierre Bégué, rapport de l'académie de médecine, 19 janvier 2010.

L'enfant, la vraie question de l'Ecole, sous la direction de Hubert Montagner, éditions Odile Jacob, 2002. [ouvrage issu d'un colloque organisé par la FCPE en 2001].

L'organisation du temps scolaire dans le premier degré : les effets de la semaine de quatre jours, rapport de l'Inspection générale de l'Education nationale de mai 2002. Consultable en ligne .
 
Rythmes de l'enfant ; de l'horloge biologique aux rythmes scolaires, expertise collective de l'INSERM, avril 2001. Consultable en ligne .
 
Donner du temps... au temps de l'élève, dossier de la conférence de presse du CRAP du 3 septembre 2008. Consultable en ligne .
 
Les rythmes scolaires, dossier du CRAP-Cahiers pédagogiques. Téléchargeable en ligne au prix de 5 €.

 

Twitter   Facebook  
>

Espace réservé

Fédération des Conseils de Parents d'Elèves

108-110 avenue Ledru-Rollin
75544 Paris cedex 11
Tél : 01.43.57.16.16
Fax : 01.43.57.40.78

 

Mentions légales

Copyright © 2011 --- FCPE
Tous droits réservés

Lire les mentions légales