FacebookTwitterFeed
Rétablissement de l’autorisation préalable de sortie du territoire pour les mineurs

Rétablissement de l’autorisation préalable de sortie du territoire pour les mineurs

A compter du 15 janvier 2017, l’obligation pour les mineurs de justifier d’une autorisation préala...

Parents, parlons-en ! Des vidéos pour les parents pour accompagner et sensibiliser au harcèlement

Parents, parlons-en ! Des vidéos pour les parents pour accompagner et sensibiliser au harcèlement

...

Imprimer Initialiser la taille du texte Agrandir la taille du texte

Tirage au sort pour l’inscription à l’université : inadmissible !

  • Créé le jeudi 4 mai 2017
  • Catégorisé dans : Actualités

FCPEloterieLa récente circulaire instaurant le tirage au sort dans les filières en tension à l’université est inadmissible. En effet, elle remet en cause le droit de s’inscrire en premier cycle universitaire dès lors que l’élève a son baccalauréat. Ce droit permet une orientation choisie par les élèves, ce qui n’est pas le cas des filières sélectives. Le manque de place à l’université ne doit pas pénaliser toute une génération désireuse d’apprendre et de se former. Le renforcement de l’accès à l’enseignement supérieur et la réussite de tous les étudiants passe par l’augmentation des moyens pour accueillir tous les jeunes dans de bonnes conditions. Dans cette perspective, la FCPE soutient la communication de l’UNEF et de l’UNL sur le sujet. Concrètement, cette circulaire parue le 27 avril donne le droit aux universités de mettre en place le tirage au sort pour l’inscription des étudiants de première année de licence ou PACES (première année commune aux études de santé). Le texte prévoit qu’avant ce tirage au sort, les universités priorisent l’inscription des élèves selon :

• L’origine académique,

• L’ordre des vœux dans APB,

• Les cas de mariage, PACS ou concubinage.

Mais s’il y a plus d’étudiants considérés comme prioritaires selon ces critères que de places dans la filière demandée, l’université peut pratiquer le tirage au sort. Les filières principalement concernées par l’utilisation du tirage au sort, sont celles dites en tension, à savoir droit, STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) et PACES (première année commune aux études de santé).

La transition entre le lycée et l’enseignement supérieur, le droit à l’orientation choisie et à la réussite des jeunes après le bac sont des sujets sur lesquels la FCPE doit rester mobilisée avec les organisations lycéennes et étudiantes, sans pour autant prendre leur place. La représentation des parents s’arrête au lycée mais le rôle de la FCPE, en tant qu’acteur éducatif soucieux de l’avenir de la jeunesse, va au-delà. Dès la mise en place du nouveau gouvernement, la FCPE demandera avec les organisations lycéennes et étudiantes la suppression de cette circulaire et l’augmentation des moyens dédiés à l’enseignement supérieur.

Twitter   Facebook  
>

Espace réservé

Fédération des Conseils de Parents d'Elèves

108-110 avenue Ledru-Rollin
75544 Paris cedex 11
Tél : 01.43.57.16.16
Fax : 01.43.57.40.78

 

Mentions légales

Copyright © 2011 --- FCPE
Tous droits réservés

Lire les mentions légales