FacebookTwitterFeed
Rétablissement de l’autorisation préalable de sortie du territoire pour les mineurs

Rétablissement de l’autorisation préalable de sortie du territoire pour les mineurs

A compter du 15 janvier 2017, l’obligation pour les mineurs de justifier d’une autorisation préala...

Parents, parlons-en ! Des vidéos pour les parents pour accompagner et sensibiliser au harcèlement

Parents, parlons-en ! Des vidéos pour les parents pour accompagner et sensibiliser au harcèlement

...

Imprimer Initialiser la taille du texte Agrandir la taille du texte

Pour une égalité réelle entre les filles et les garçons à l'école

  • Créé le mercredi 8 mars 2017
  • Catégorisé dans : Actualités

FCPEegaliteA l'occasion de la journée internationale des Droits des femmes le 8 mars, la FCPE souhaite réaffirmer son combat pour l’égalité fille-garçon. Nous pensons que l’école se doit d’être le lieu premier de cette égalité. C’est à l’école que les enfants doivent apprendre que les femmes ont des droits et que ceux-ci doivent être respectés.

Premier lieu de socialisation collective pour les enfants, c’est aussi pour bon nombre de petites filles le premier lieu d’expérimentation du sexisme. Absence des femmes dans les manuels, représentation genrée dans les exercices proposés, différenciation dans les appréciations sur les bulletins mais aussi dans la discipline et les punitions et sanctions, orientations genrées dans des filières dites « féminine » ou « masculine », valorisation des compétences genrées véhiculant des stéréotypes sexistes archaïques.

Par ailleurs, les avancées pour un climat scolaire bienveillant au sein de tous les établissements ne pourront se faire sans la prise en compte de l’existence et de la persistance du harcèlement sexuel et des violences sexuelles dans les établissements scolaires. 7,5% des jeunes filles déclarent avoir été victimes de voyeurisme, d’attouchement, de caresse ou baiser forcé, contre 5% des garçons selon le Haut conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes (HCEfh). Un travail de prévention en concertation avec les parents d’élèves et les associations spécialisées est d’utilité publique.

Si comme le soulignait le rapport du HCEfh le mois dernier, l’égalité fille-garçon à l’école a progressé, le chemin à parcourir reste encore long. C’est pourquoi la FCPE réclame une meilleure formation initiale des enseignants à ces questions, le développement de l’offre de formation continue, un travail sur la représentation des femmes dans les manuels scolaires. La FCPE réclame également une formation de tous les personnels, pas seulement enseignants, et notamment les personnels de vie scolaire. Ces personnels sont en première ligne pour intervenir auprès des élèves, notamment dans les lieux privilégiés de comportements sexistes entre élèves. Il faut les former à être vigilants, ainsi qu’à savoir apporter une réponse adaptée.

Twitter   Facebook  
>

Espace réservé

Fédération des Conseils de Parents d'Elèves

108-110 avenue Ledru-Rollin
75544 Paris cedex 11
Tél : 01.43.57.16.16
Fax : 01.43.57.40.78

 

Mentions légales

Copyright © 2011 --- FCPE
Tous droits réservés

Lire les mentions légales