FacebookTwitterFeed
Rétablissement de l’autorisation préalable de sortie du territoire pour les mineurs

Rétablissement de l’autorisation préalable de sortie du territoire pour les mineurs

A compter du 15 janvier 2017, l’obligation pour les mineurs de justifier d’une autorisation préala...

Parents, parlons-en ! Des vidéos pour les parents pour accompagner et sensibiliser au harcèlement

Parents, parlons-en ! Des vidéos pour les parents pour accompagner et sensibiliser au harcèlement

...

Imprimer Initialiser la taille du texte Agrandir la taille du texte

Moins de 18 ans, 40H/semaine, 10H/jour : Pour la FCPE, c’est non !

  • Créé le lundi 14 mars 2016
  • Catégorisé dans : Actualités

La FCPE s’est rendue ce jour au Conseil supérieur de l’éducation sur convocation du ministère. L’ordre du jour portait notamment sur un texte concernant les apprentis et disposait que les mineurs pourraient dorénavant travailler jusqu’à 40 heures par semaine et jusqu’à 10 heures par jour en entreprise.

Ces dispositions entraient dans la réflexion engagée par le gouvernement sur la nouvelle loi Travail. La FCPE s’est opposée dès la réception de ce texte à ce que ces mesures soient présentées, qui plus est alors que les discussions avec les syndicats n’étaient pas terminées. Elle a donc demandé, avec d’autres membres, l’ajournement de la discussion sur les articles relevant de la loi Travail.Fotolia 37616040 S

Par ailleurs, les articles 32 et 34 relatifs à la formation professionnelle sont détournés au profit de formations de type "maison" au bénéfice des entreprises et en inadéquation aux besoins des apprentis.

Ce matin, le ministère a refusé d’ajourner la discussion au mépris de la demande des organisations présentes. Ce refus est un véritable passage en force, alors même que les discussions sur la loi Travail sont encore en cours du côté du gouvernement.

La FCPE s’est associée à une déclaration commune sur ce texte, a voté contre tous les articles présentés concernant la loi Travail et a proposé un vœu de retrait des articles concernant les apprentis, vœu adopté à l’unanimité par les membres du CSE par 54 voix.

Face à ces actes méprisants pour le dialogue entre les acteurs éducatifs, face au danger que représente ce texte pour les jeunes, face à ce texte, le CSE a pris ses responsabilités en le rejetant massivement.

La FCPE appelle à nouveau ses militants à se mobiliser, dans la rue, le 17 mars prochain.

Twitter   Facebook  
>

Espace réservé

Fédération des Conseils de Parents d'Elèves

108-110 avenue Ledru-Rollin
75544 Paris cedex 11
Tél : 01.43.57.16.16
Fax : 01.43.57.40.78

 

Mentions légales

Copyright © 2011 --- FCPE
Tous droits réservés

Lire les mentions légales